ROSS, James Gibb (1819-1888)

Biographie
Né le 18 avril 1819 à Carluke, en Écosse, James Gibb Ross est le fils de Thomas Ross, marchand, et de Jane Gibb.

Ross s’établit à Québec à 15 ans et travaille dans des entreprises d’épicerie en gros et au détail appartenant à sa famille. En 1858, il fondera la Ross and Company avec son frère ainé John Ross, entreprise qui deviendra le plus gros importateur d’articles d’épicerie de Québec. L’entreprise étendra ses activités dans le commerce du bois en 1861, puis dans le commerce du fer et des navires à vapeur. Son frère quitte l’entreprise en 1868 pour en former une autre. James Gibb Ross deviendra un des plus gros propriétaires de scieries au Québec et en Ontario et, selon certains, possédait une flotte de 80 navires. Il s’implique également dans le développement des chemins de fer et des banques.

Ross participe à la fondation de nombreux organismes dans la région de Québec, notamment la Compagnie de navigation du Saint-Laurent (1861), la Compagnie d’assurance maritime de Québec (1862) et la Compagnie de l’élévateur de Québec (1863).

Il siège également dans de nombreuses associations commerciales et sociales telles le Bureau de commerce, la Commission du havre de Québec, le Club Stadacona et la Humane Society of Canada.

Ross est également actif en politique. Il tente de se faire élire dans deux élections fédérales en 1872 et 1878, mais perd ses élections au cours de campagnes violentes axées sur les différences de race et de religion. Il sera toutefois nommé au sénat en 1884 et y siègera pour les quatre ans avant son décès.

Il est décédé à Québec le 1er octobre 1888. Il est inhumé au cimetière Mount Hermon, à Québec. Il laisse des biens évalués à plusieurs millions de dollars, dont une somme importante prévue pour des établissements protestants de charité publique à Québec et en Écosse. Une bataille judiciaire entre la famille Ross et quelques organismes protestants suivra. Elle se rendra en Cour suprême du Canada, qui confirmera les droits des organismes protestants en 1894. En raison de cette décision, l’hôpital Jeffery Hale, le Morrin College, le Finlay Asylum, le Ladies’ Protestant Home et d’autres organismes protestants de Québec reçoivent les plus importants dons de leur histoire.

– Patrick Donovan, juin 2015

Bibliographie:

  • BLAIR, Louisa, Patrick DONOVAN et Donald FYSON. From Iron Bars to Bookshelves. Québec : Septentrion, 2015 (publication à venir).
  • MACKENZIE, Kenneth S. « Ross, James Gibb ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • GELLY, Alain. « Ross, Francis ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/