Le Morrin Centre inaugure une visite immersive sur la peine capitale dans l’ancienne prison de Québec

Le 15 mai, le centre culturel de langue anglaise de Québec, le Morrin Centre, a dévoilé sa toute nouvelle visite guidée permettant aux visiteurs de remonter le temps à l’époque de sa prison. La pendaison de William Pounden : la peine capitale à la prison commune de Québec exploite les espaces de cet édifice au cœur du Vieux-Québec ayant servi à l’emprisonnement et à la pendaison. Grâce à des événements audiovisuels captivants, les participants peuvent suivre le parcours tragique de ce détenu qui fut incarcéré au sein des murs de l’actuel Morrin Centre et exécuté pour meurtre au-dessus de sa porte d’entrée en 1823. En abordant ce cas précis, ce parcours historique immersif jette la lumière sur les 16 pendaisons qui ont eu lieu à la prison commune de Québec ouverte de 1812 à 1867. Offert en français et en anglais, la visite permet aux participants de tous âges d’être témoins des étapes menant à la punition la plus sévère de l’époque. La pendaison de William Poundensera offerte tous les jours jusqu’à la Fête du travail. Ceux et celles qui prendront part à cette visite animée pourront également visiter la nouvelle exposition permanente du centre sur les 200 ans d’histoire de la peine capitale au Québec, intitulée Les pendus : deux siècles d’exécutions au Québec. Présentées par le Mouvement Desjardins Lors du dernier souper-bénéfice annuel du Morrin Centre qui a eu lieu le 15 novembre dernier, le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, avait annoncé une contribution de 150 000 $ pour développer cette visite immersive sur la peine capitale. La contribution du Mouvement Desjardins provient du Fonds de 100 M$ créé en 2016 afin de soutenir des projets porteurs pour ses membres et les collectivités du Québec et de l’Ontario et a permis la réalisation du parcours immersif et de la nouvelle exposition permanente du centre. Desjardins a ainsi contribué à rendre possible cette nouvelle activité pédagogique et touristique qui est désormais offerte aux visiteurs et aux groupes scolaires. En 2018, le Centre avait accueilli 57 000 visiteurs. Pendant cette période, 25 000 personnes ont choisi de plonger dans l’histoire inusité de ce lieu historique national lors d’une visite guidée et, de ce nombre, 8 700 d’entre eux étaient des élèves et leurs enseignants. Pour Barry Holleman, le président de la Literary and Historical Society of Quebec qui gère le Morrin Centre, « le lancement de ce projet marque l’aboutissement de plusieurs années de planification, de coordination et de travail étroit avec des partenaires. Le partage d’une programmation éducative, artistique et historique visant à mettre en valeur le patrimoine francophone et anglophone unique de la ville, tant avec la population locale que les visiteurs de l’extérieur de la région, est central à notre mission. » Présentées par le Mouvement Desjardins, La pendaison de William Pounden et l’exposition Les pendus ont également été réalisées grâce au soutien de l’Entente de développement culturel et de l’Office du tourisme de Québec. À propos du Morrin Centre En tant que centre culturel […]

Éveiller l’imagination des enfants

La dixième édition du festival d’écrivains du Morrin Centre donne vie aux histoires dans les écoles Du 2 au 7 avril 2019, le Morrin Centre célébrera la dixième édition de son festival d’écrivains Imagination. Vingt-six auteurs de partout au pays viendront faire partager leurs histoires, leurs idées et leur imagination à des publics de tous âges. En plus des événements prévus au Morrin Centre, la programmation du festival comprend cette année vingt-quatre activités qui se tiendront à l’extérieur de ses murs, dans des écoles primaires et secondaires, ainsi qu’au Collège régional Champlain St. Lawrence.    Les auteur.e.s Sheree Fitch, Vikki VanSickle, Lorina Mapa, Waubgeshig Rice et Lisa Moore parcourront les villes de Québec, de Lévis et de Portneuf pour rencontrer les élèves d’écoles anglophones et francophones. Ils donneront des conférences et des ateliers en anglais; les enseignants et leurs élèves auront donc l’occasion d’entrer en relation avec eux dans leur langue maternelle ou dans leur langue seconde. Dans bien des cas, ces échanges intergénérationnels permettent aux élèves de rencontrer pour la première fois des auteur.e.s publié.e.s en personne, et suscitent des discussions étonnantes qui reflètent leurs intérêts. Parmi les écoles qui se sont associées au Morrin Centre dans le cadre d’Imagination 2019, mentionnons la Portneuf Elementary School, La petite école Vision Lévis, Quebec High School et le Collège Saint-Charles-Garnier.  Comme le souligne le président de la Literary and Historical Society of Quebec, Barry Holleman, « le rayonnement et l’engagement dans la communauté sont au cœur de la vision du Morrin Centre. Nous voulons continuer à développer des projets avec des partenaires en éducation et à offrir une variété d’expériences culturelles aux jeunes publics de notre région, qui reflètent la diversité du tissu culturel de notre pays ». Le centre culturel de langue anglaise à Québec travaille de concert avec les enseignants et les commissions scolaires dans le but de proposer des activités avec des auteur.e.s et des artistes à l’extérieur de ses murs toute l’année. Par exemple, le Morrin Centre fera venir des auteures à Québec dans le cadre du Festival des arts de la scène de la Commission scolaire Central Québec, qui se tiendra le 29 mars. À cette occasion, il présentera des ateliers avec deux écrivaines portant sur les récits de voyage et l’écriture de chansons.        Une variété d’activités dans les domaines littéraire, artistique et scientifique sont organisées par la coordonnatrice aux projets éducatifs du Morrin Centre, Azanie Roy, pour permettre aux jeunes de profiter de sa programmation culturelle toute l’année. La programmation pour enfants du Morrin Centre s’est considérablement élargie depuis septembre 2018 et comprend maintenant des ateliers de codage, une série d’ateliers musicaux dans le cadre du programme C’est instrumental !, ainsi qu’un projet théâtral avec des élèves du secondaire. Imagination dans les écoles : un bref historique L’éducation, le patrimoine et les arts sont les trois piliers de la mission du Morrin Centre. En s’appuyant sur sa riche histoire et sur les institutions qui l’ont façonné, notamment le Morrin College (1868-1902), le Morrin Centre souhaite permettre aux élèves […]

Dix ans d’histoires, d’idées et d’Imagination

Le Morrin Centre célèbre son dixième festival d’écrivains Du 2 au 7 avril 2019, le Morrin Centre célébrera son dixième festival d’écrivains Imagination. Cette année encore, des auteurs de grande renommée représentant la scène littéraire canadienne contemporaine, dans toute sa diversité, feront partie de rencontres avec des artistes multidisciplinaires. Le centre culturel de langue anglaise de Québec présentera de nouvelles activités en plus de proposer des activités récurrentes et courues, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses murs. Literary Notes est une des nouveautés de la dixième édition. Cette nouvelle activité musicale présentée en partenariat avec l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) et la Quebec Writers’ Federation (QWF) aura lieu le mercredi 3 avril. Ce concert traduira l’esprit de chaque ouvrage en permettant au public de plonger dans la prose et la poésie qui seront lues au rythme de la musique sélectionnée par le quatuor à trombones de l’OSQ. Les gastronomes pourront également se régaler des arts littéraires grâce à l’activité de pairage annuel Books and Wine, animée par le sommelier Yann Barrette-Bouchard. Cette activité courue et qui s’affiche souvent à guichet fermé mettra en vedette le finaliste du Prix Giller 2018 Éric Dupont (La fiancée américaine), ainsi que la gagnante de Canada Reads (version anglaise du Combat du livre), Lisa Moore. Un autre événement attendu, le Books and Brunch annuel, sera également de retour le dimanche en avant-midi et mettra de l’avant l’humour grâce à la participation de l’auteur issu de la Première Nation Curve Lake, Drew Hayden Taylor. Hayden Taylor est un de deux auteurs autochtones à prendre part à Imagination 2019. Waubgeshig Rice fera également partie de la programmation et présentera son roman à suspense post-apocalyptique, Moon of the Crusted Snow, le mercredi 3 avril. Au total, 26 auteur.e.s convergeront vers Québec d’un océan à l’autre. Récipiendaire du Prix Giller à deux reprises, incluant en novembre 2018 pour son roman Washington Black, Esi Edugyan fera le voyage depuis la Colombie-Britannique, alors que l’auteure primée Sheree Fitch voyagera depuis la Nouvelle-Écosse afin de partager ses histoires avec un public jeunesse. Une table ronde sur les frontières, la migration et l’identité facilitera également la rencontre entre la romancière terre-neuvoise, Sharon Bala (The Boat People) et l’auteure d’origine iranienne vivant maintenant à Vancouver, Nilofar Shidmehr (Divided Loyalties). Comme le souligne Barry Holleman, le Président de la Literary and Historical Society of Quebec qui gère le Morrin Centre, « un des objectifs du festival est de faciliter des rencontres significatives entre les auteur.e.s et un public de tous âges, tout en permettant aux participants d’apprécier des œuvres littéraires grâce à des activités multidisciplinaires qui sont éclairantes, surprenantes et même parfois ludiques ». En plus de présenter des discussions avec les auteur.e.s, des activités gastronomiques et des concerts, le festival propose des activités interactives. En effet, deux ateliers d’écriture et d’illustration vont lancer et clore le festival Imagination 2019. L’auteure de fiction Claire Holden Rothman animeraTrouble and Strife: The Lifeblood of Good Fiction lors de l’ouverture du festival, tandis que Lorina Mapa donnera des conseils pratiques pour l’illustration et l’écriture d’un roman graphique le dimanche 7 […]

Le Mouvement Desjardins confirme une contribution de 150 000 $ au Morrin Centre dans le cadre de son 10e Festin littéraire

Le Morrin Centre inaugurera, en mai 2019, une visite immersive sur la peine capitale dans l’ancienne prison de Québec Québec, le 15 novembre 2018 – Le 15 novembre, le centre culturel de langue anglaise de Québec, le Morrin Centre, a tenu son 10e Festin littéraire annuel au profit de sa programmation et de sa mission. L’événement, qui a débuté par un cocktail dans la magnifique bibliothèque victorienne du centre, fut suivi d’un souper servi par l’Espace Arte Vino dans la salle de bal. Le Morrin Centre a pu compter sur le soutien du conférencier invité, Ken Dryden, et du président d’honneur de la soirée, Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins. Lors de cette activité, plus de 48 000 $ a été amassé grâce aux ventes de billets, aux commandites, aux dons, ainsi qu’aux ventes de livres et de lots en lien avec l’encan silencieux de la soirée. Un devoir de mémoire envers les communautés anglophones de la région Guy Cormier a ouvert le souper avec l’annonce d’une contribution de 150 000 $ du Mouvement Desjardins. « Cette somme permettra au Morrin Centre de développer une visite immersive sur la peine capitale qui sera inaugurée en mai 2019, a fait valoir M. Cormier. Desjardins est fier de s’associer à cette nouvelle offre pédagogique et touristique. Parce que nous avons tous un devoir de mémoire à l’endroit des communautés anglophones, tant britanniques, écossaises, loyalistes, galloises qu’irlandaises. Ces personnes, dont beaucoup d’entrepreneurs, ont joué un rôle déterminant dans la grande région de Québec. » Fait à noter, l’édifice du Morrin Centre conserve, encore à ce jour, des cellules de l’ancienne prison de Québec, fermée en 1867 et remplacée par la prison située sur les plaines d’Abraham. La contribution du Mouvement Desjardins provient du Fonds de 100 M$ créé en 2016 afin de soutenir des projets porteurs pour ses membres et les collectivités du Québec et de l’Ontario. Gardien de but vedette du Canadiens de Montréal, avocat, politicien et auteur, Ken Dryden a présenté son cinquième livre, Game Change, qui aborde l’histoire du hockey, les enjeux contemporains de ce sport et les causes qui ont mené à la mort du joueur Steve Montador. Il a expliqué aux convives pourquoi le jeu a une incidence significative sur la santé des joueurs de la LNH qui souffrent de commotions cérébrales à répétition. Des blessures qui peuvent, ultimement, mener à de l’encéphalopathie traumatique chronique. M. Dryden a également présenté ce qu’il envisage être la solution pour sauver d’autres joueurs du sort réservé à Montador. Il a aussi identifié Gary Bettman comme étant la seule personne capable de résoudre cette situation. Le Morrin Centre remercie tous les partenaires majeurs de la soirée, soit le Mouvement Desjardins, Québecor, La Maison Simons, McCarthy Tétrault et le Quebec Chronicle-Telegraph. C’est grâce à leur soutien et aux convives que le centre culturel est en mesure de continuer à offrir une programmation riche et attrayante dans les secteurs de l’interprétation du patrimoine, de l’éducation et des arts. À propos du Morrin Centre […]

Québec célèbre l’imaginaire canadien lors du festival littéraire du Morrin Centre

Du 3 au 8 avril 2018, le Morrin Centre présentera son neuvième festival littéraire annuel ImagiNation. Misant sur des activités populaires récurrentes, telles que son activité d’accords bouquins et vins, ainsi que son brunch littéraire, le festival présentera une riche gamme d’auteurs, de traducteurs et d’artistes lors d’une célébration de la diversité, de l’histoire et de la culture canadiennes.   Parmi les auteurs de grande renommée présents cette année, on compte le hockey dad, père de trois joueurs dans la LNH, Karl Subban, l’auteure et comedienne, Véronique Côté, les auteurs autochtones, David Wolfman (démonstration culinaire le 7 avril) et Lee Maracle (Brunch littéraire le 8 avril), ainsi que les artistes visuels Kyo Maclear et Jack Breakfast. Le festival présentera également des événements avec les auteures récompensées Elizabeth Hay et Barbara Reid, ainsi que les musiciens Ron Sexsmith, Gary Barwin et Randall Spear. Les événements du festival exploreront plusieurs thèmes, incluant l’histoire québécoise, les géants du monde littéraire canadien, la science-fiction contemporaine, le syndrome post-traumatique, la traduction, la quête de la nature en milieu urbain, ainsi que les cultures des Premières Nations.   Ne manquez pas cette opportunité de rencontrer des auteurs de langue anglaise de partout au pays, au cœur du Vieux-Québec. Pour de plus amples renseignements au sujet de la programmation complète et pour acheter un laissez-passer du festival ou des billets pour des événements spécifiques, visitez le morrin.org ou communiquez avec le Morrin Centre au 418 694-9147.   Le festival est rendu possible grâce au soutien de plusieurs partenaires, incluant Patrimoine canadien, le Conseil des arts du Canada, ainsi que le Conseil des arts et des lettres du Québec.   À propos du Morrin Centre En tant que centre culturel de langue anglaise situé au cœur du Vieux-Québec, le Morrin Centre est une institution culturelle de premier rang, offrant aux francophones et aux anglophones une programmation riche dans les secteurs de l’interprétation du patrimoine, de l’éducation et des arts. Le Centre cherche à bâtir sa programmation autour de l’histoire de l’édifice et d’institutions clés afin qu’elle puisse offrir une perspective historique sur le patrimoine francophone et anglophone unique de la ville, développer des opportunités d’apprentissage pour les jeunes et être un tremplin pour la création artistique   Pour questions et demandes d’entrevues : Elizabeth Perreault DIRECTRICE DU DÉVELOPPEMENT ET DES COMMUNICATIONS 

Christiane Germain et Louise Penny apportent leur soutien au Festin littéraire annuel du Morrin Centre

Avec l’appui de Louise Penny et de Christiane Germain, la neuvième édition du Festin littéraire, le souper-bénéfice annuel du Morrin Centre, sera assurément un événement chaleureux et convivial. Des centaines de milliers de lecteurs se sont pelotonnés avec les romans policiers de Penny, et tout autant d’invités ont séjourné dans les luxueux hôtels de Germain. Les participants pourront rencontrer ces deux femmes d’exception reconnues nationalement lors de cet événement qui se tiendra le jeudi 2 novembre 2017. La soirée débutera à 17 h 30 par un cocktail dans une des plus belles bibliothèques du Canada, qui sera suivi à 18 h 30 d’un souper dans le College Hall, une salle chargée d’histoire.   Louise Penny, auteure de renommée internationale, sera la conférencière invitée lors de cette soirée. Penny a reçu de nombreux prix littéraires, dont le New Blood Dagger, qui récompense un premier roman; deux Arthur-Ellis; trois Anthony; et, fait sans précédent, l’Agatha quatre années consécutives, et une nomination à un cinquième. Ses livres ont été plusieurs fois sur la liste des meilleurs vendeurs du New York Times, et sa série Gamache a été publiée dans 23 langues. Le Morrin Centre se retrouve d’ailleurs dans un de ses romans mettant en scène l’inspecteur Gamache, puisque la bibliothèque victorienne du Centre est le décor d’un horrible meurtre dans Enterrez vos morts. C’est de son tout dernier livre, Glass Houses, dont elle parlera à cette occasion. La présidente d’honneur de la soirée, Christiane Germain, est coprésidente de Groupe Germain Hôtels, et l’âme derrière le concept expérientiel des établissements Germain. Elle dirige en outre les opérations de tous les hôtels répartis sous les bannières Hôtels Le Germain et Hôtels Alt. Dynamique, tenace et inventive, elle a fait sa marque dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie. Elle est aussi une « dragonne » à l’émission Dans l’œil du dragon à Radio-Canada.   Un encan silencieux se déroulera également pendant la soirée, dont les recettes permettront au Morrin Centre de continuer à offrir une variété de programmes culturels intéressants et innovants en anglais à un coût raisonnable.   Un nombre limité de billets pour cet événement sont disponibles au coût de 250 $ par personne. Des billets pour une visite guidée privée du Morrin Centre sous le thème du roman Bury Your Dead avec Louise Penny sont aussi disponibles au coût de 100 $. Compte tenu du nombre de places limité pour la soirée et la visite, nous vous recommandons fortement d’acheter vos billets à l’avance. Pour réserver vos billets, prière de communiquer avec l’adjointe administrative, Rosemarie Fischer, au 418 694-9147, poste 221, ou à info@morrin.org.      

iA Groupe financier s’engage à encourager le Morrin Centre durant 5 ans

Québec  – Le Morrin Centre a tenu la huitième édition de son Festin littéraire le 10 novembre 2016. Ce souper-bénéfice annuel a mis en vedette l’auteur Roch Carrier. Des personnalités publiques importantes de la province de Québec telles que Régis Labeaume, maire de la ville de Québec, et Geoffrey Kelley, ministre des Affaires autochtones, ont participé à l’événement. Le président d’honneur de la soirée, Yvon Charest, président et chef de la direction de iA Groupe financier, a fait une annonce extraordinaire durant son discours de bienvenue. Il a indiqué que iA Groupe financier offrirait un don de 100 000 $ au Morrin Centre sur une période de cinq ans. Ce don majeur de iA Groupe financier se fait à l’aube du 125e anniversaire de cette société ayant été à la fois témoin et acteur de l’histoire de la ville durant plus de douze décennies. Le président de la Literary and Historical Society of Quebec, Barry Holleman, a dit: « La LHSQ et le Morrin Centre sont très reconnaissants envers l’engagement de iA Groupe financier. La reconnaissance de l’importance de la diversité culturelle dans la programmation du Morrin Centre, unissant les communautés francophones et anglophones, est extrêmement encourageante. Cette contribution va nous amener à continuer de développer une programmation attrayante et de rejoindre les membres de nos communautés ».

KINOMADA QUÉBEC 2016 AU MORRIN CENTRE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE pour diffusion immédiate KINOMADA QUÉBEC 2016 AU MORRIN CENTRE DU 11 AU 20 MAI 2016 Québec, le 5 mai 2016 – Du 11 au 20 mai 2016, lors de sa 18e escale, KINOMADA installera son laboratoire de création pour la première fois au Morrin Centre à Québec. L’organisme recevra près de 70 professionnels du cinéma, dont une vingtaine d’internationaux issus de 11 pays (Argentine, Algérie, Mexique, France, Cuba, Bénin, Espagne, Chili, Brésil, Haïti). Une trentaine de films seront écrits, tournés et montés en moins d’une semaine par l’ensemble des participants, et ce sans compétition. Le matériel de tournage est fourni par SPIRA et MELS. Ce projet est rendu possible grâce au soutien de l’Entente de développement culturel intervenue entre le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Québec.Après 2 journées de formations professionnelles, les participants seront rassemblés au Morrin Centre le 14 mai pour la réunion de production, pendant laquelle ils présenteront leur projet, leurs compétences, leurs besoins. Les films devront être rendus au matin du 20 mai pour être projetés le soir même à La Nef, lors de la soirée de clôture. Pour la 2e année consécutive, le projet de médiation culturelle Les Ateliers KINOMADA invitera 3 équipes de jeunes issus d’organismes en action sociale et culturelle à participer au laboratoire. Depuis la fin du mois de mars, les jeunes du Centre Jacques-Cartier, de la Maison Dauphine et du Machin Club suivent chaque semaine un atelier d’initiation à la création cinématographique avec un réalisateur mentor. Deux soirées exceptionnelles auront lieu en marge du laboratoire et de la soirée de projection : – KINOMADA organise cette année une exposition photographique en marge de l’événement. VUES DE QUARTIERS rassemblera le travail de photographes amateurs et professionnels qui proposent leur regard sur la ville de Québec et ses différents quartiers. Le vernissage de l’exposition photographique aura lieu le 12 mai à 17 h au Morrin Centre. L’exposition sera visible du 12 au 19 mai. – Le 13 mai, tous les cinéphiles de Québec sont invités à la soirée d’ouverture, consacrée cette année à la création cinématographique en région. Un 5 à 7 donnera lieu à une discussion sur l’état du cinéma en région, avec la présence de plusieurs professionnels. Suivra à 19 h 30 de la projection du film 2 pouces en haut d’la carte réalisé en 1974 par Daniel Le Saunier et Jacques Augustin, en présence de Daniel Le Saunier. Le film a été récompensé en 1978 au Festival du jeune cinéma québécois (prix du documentaire et prix spécial du jury. Cet événement est présenté par Télé-Québec. KINOMADA est un organisme à but non lucratif fondé en 2009, oeuvrant en production, création et diffusion de courts métrages internationaux. KINOMADA organise des laboratoires nomades de création intensive de courts métrages qui permettent des échanges culturels entre professionnels et artistes de la relève, nationaux et internationaux. Une escale a lieu chaque année à Québec. 12 mai à 17 h au Morrin Centre* : vernissage de l’exposition […]

La plus ancienne société savante au Québec élit un nouveau président

Pour diffusion immédiate – 31 mars 2016 La Literary and Historical Society of Quebec (LHSQ) a accueilli ses membres à l’occasion de sa 192e Assemblée générale annuelle hier soir au Morrin Centre, le centre culturel de langue anglaise qu’elle gère. Les membres ont assisté à une présentation au sujet des réalisations du Centre dans la dernière année et des projets pour 2016, en plus d’être invités à élire les membres du conseil d’administration. À cette occasion, Barry Holleman qui est membre du conseil depuis 2012 et vice-président depuis mars 2015 a été élu 55e président de la LHSQ. En tant que conseiller d’affaires principal chez Inno-centre, Barry Holleman conseille des entreprises sur l’aide au financement, l’appui à la commercialisation, la planification stratégique, le développement des affaires, ainsi que sur la recherche et conclusion de partenariats. Grâce à son expérience en tant que chef de la direction chez Myca Health et vice-président Technologies cliniques chez Cardinal Health, il a œuvré dans des secteurs diversifiés, tels que la chaîne d’approvisionnement des sciences de la vie, l’informatique de santé et la vente d’équipements médicaux, ainsi que la consultation TI et le développement informatique. Il a une maîtrise en sciences de la communication de l’Université Radboud de Nimègue aux Pays-Bas et a complété le programme de développement des cadres de l’Université Duke de la Caroline du Nord. En s’adressant aux membres réunis mercredi soir, il a partagé son enthousiasme pour l’avenir du Morrin Centre qui continuera de développer ses activités dans les secteurs de l’interprétation du patrimoine, de l’éducation et des arts. Un de ses objectifs sera de « travailler avec les employés, les membres et le conseil d’administration afin de mettre en place un environnement et des conditions propices à la réussite tant pour la LHSQ que pour le Morrin Centre qui doit devenir la destination de choix pour les membres de la communauté tout comme pour les personnes qui visitent notre belle ville ». Après quatre ans à la tête du conseil d’administration de la LHSQ, la présidente Sovita Chander a décidé de se retirer afin de poursuivre son travail en tant que vice-présidente stratégie à l’agence de marketing Le saint où elle conseille des chefs d’entreprises et des directeurs de marketing dans les secteurs médicaux et des technologies. À propos du Morrin Centre En tant que centre culturel de langue anglaise situé au cœur du Vieux-Québec, le Morrin Centre s’efforce d’être une institution culturelle de premier rang, offrant aux francophones et aux anglophones une programmation riche dans les secteurs de l’interprétation du patrimoine, de l’éducation et des arts. Le Centre cherche à bâtir sa programmation autour de l’histoire de l’édifice et d’institutions clés afin qu’elle puisse offrir une perspective historique sur le patrimoine francophone et anglophone unique de la ville, développer des opportunités d’apprentissage pour les jeunes et être un tremplin pour la création artistique. – 30 –