Méga-vente de livres en anglais au Morrin Centre

Québec, le 15 avril 2013 – Cherchez-vous un roman pour l’été, un livre pour les journées pluvieuses ou un classique indémodable ? Les samedi et dimanche 27 et 28 avril prochains, de 12 h à 16 h, le Morrin Centre vous invite à une méga-vente de livres d’occasion de langue anglaise (provenant de dons de livres brochés et de doublons de la collection de la bibliothèque). Les visiteurs pourront choisir des livres parmi une vaste sélection de titres dont le prix varie entre 0,50 $ et 2 $. Ils pourront également remplir un sac Morrin jusqu’au rebord pour seulement 10 $ ! Veuillez noter que les membres du Morrin Centre pourront bénéficier d’une prévente le vendredi 26 avril de 17 h à 19 h. Notez également que le personnel du centre a pris soin de faire le tri parmi les livres mis en vente afin qu’aucun livre rare ne quitte sa bibliothèque. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.morrin.org.

Douglas Gibson

Douglas Gibson est né en Écosse et s’est installé au Canada en 1967. Pendant plus de 40 ans, il a été un éditeur éminent à Toronto, notamment à la tête de McClelland & Stewart où il a dirigé sa propre collection. Il a publié les ouvrages d’un grand nombre de romanciers reconnus à travers le monde, tels que Hugh MacLennan, Alice Munro, Robertson Davies, Mavis Gallant et Alistair MacLeod. Il a également contribué à l’écriture des mémoires de trois premiers ministres — Pierre Elliott Trudeau, Brian Mulroney et Paul Martin —, et il a collaboré de près avec l’artiste James Houston et le fondateur de Greenpeace, Robert Hunter. Après avoir publié les ouvrages des autres pendant plus de 40 ans, Douglas Gibson a finalement décidé de tenir la plume dans un premier livre qu’il a fait paraître en 2011.Stories About Storytellers, qui comprend une introduction d’Alice Munro, a depuis été transformé en spectacle pour la scène. Celui-ci a été présenté plus de 45 fois dans huit provinces.

Guy Vanderhaeghe

  Guy Vanderhaeghe vit à Saskatoon en Saskatchewan. Son recueil de nouvelles, Man Descending, a remporté le Prix du Gouverneur général pour la fiction et le Faber Prize en Grande-Bretagne. Le roman The Englishman’s Boy a été en nomination pour le Dublin IMPAC Prize et le Giller Prize et il a remporté le Prix du Gouverneur général pour la fiction, ainsi que plusieurs Saskatchewan Book Awards. Sa pièce de théâtre, I Had a Job I Liked. Once. remporta le Canadian Authors’ Association Award for Drama. Son roman Homesick a été un des gagnants du City of Toronto Book Prize. Et The Last Crossing a remporté la compétition Canada Reads à la CBC, le Canadian Booksellers Ex Libris Prize et trois Saskatchewan Books Awards. Guy Vanderhaeghe est également un lauréat du Timothy Findley Prize et du Harbourfront Literary Prize. Tous les deux lui ont été décernés pour l’ensemble de ses écrits. Son dernier roman, A Good Man, est paru en 2012 et a été en nomination pour le Giller Prize et pour le David J. Langum Prize in American Historical Fiction.

Peter Dubé

Peter Dubé est l’auteur de quatre œuvres de fiction :Hovering World (DC Books, 2002), At the Bottom of the Sky, (DC Books, 2007), Subtle Bodies (Lethe Press, 2010) etThe City’s Gates (Cormorant, 2012). Il est également l’éditeur de trois anthologies et un critique d’art maintes fois publié. En 2013, il publiera une collection de poèmes en prose chez Rebel Satori intitulé Conjure: a Book of Spells. Suivez Peter Dubé au www.peterdube.com.

Charles Foran

Charles Foran est né et a grandi à Toronto. Il a obtenu un diplôme de l’Université de Toronto et de la University College à Dublin. Il a enseigné en Chine, à Hong Kong et au Canada. Il a publié dix livres, incluant quatre romans, et il écrit régulièrement pour des revues et journaux. Il écrit des critiques pour The Globe and Mail et il est le lauréat de plusieurs prix pour ses œuvres de fiction, ses essais et ses travaux de journalisme. Il est également président de PEN Canada, une organisation d’écrivains et de lecteurs qui se battent pour la liberté d’expression. Charles Foran a réalisé des documentaires pour l’émission Ideas diffusée à la radio de la CBC et il est l’un des auteurs du documentaire télévisuel Mordecai Richler: The Last of the Wild Jews. Enseignant au Massey College de l’Université de Toronto, il partage son temps entre Toronto et Peterborough.

Robert J. Sawyer

Les quotidiens The Ottawa Citizen et The Denver Rocky Mountain News ont respectivement qualifié Robert J. Sawyer de « doyen de la science-fiction canadienne » et de « l’un des meilleurs auteurs de science-fiction contemporains ». Il est l’un des huit auteurs, et le seul Canadien, à avoir remporté les trois prix les plus prestigieux de la littérature de science-fiction de langue anglaise, soit le Hugo Award, le Nebula Award et le John W. Campbell Memorial Award. En plus de nombreux autres prix lui ayant été remis aux États-Unis, en Chine, au Japon, en France et en Espagne, il a été le récipiendaire du Arthur Ellis Award décerné par l’association Crime Writers of Canada et de onze prix Aurora décernés par l’Association canadienne de la science-fiction et du fantastique. Son roman FlashForward a inspiré la série télévisée du même nom qui a été diffusée sur la chaîne américaine ABC. Il est l’auteur d’une vingtaine de romans parmi lesquels on compte Frameshift, Factoring Humanity,Calculating God, Wake, et les trois volets de la populaire trilogie Neanderthal Parallax :  Hominids, Humans etHybrids. Robert J. Sawyer est fréquemment invité à la télévision et participe à des émissions telles que Canada A.M. (CTV)  et Saturday Night at the Movies (TVO). Il agit aussi à titre de commentateur scientifique pour les chaînes Discovery Channel Canada, CBC Newsworld et CBC Radio. Nommé docteur honoris causa de l’Université Laurentienne, Robert J. Sawyer a enseigné la création littéraire à l’Université de Toronto, à l’Université Ryerson, au Humber College, à l’Université nationale d’Irlande et au Banff Centre. Directeur de la collection de science-fiction « The Robert J. Sawyer Books » chez Red Deer Press, il a donné des centaines de conférences à travers le monde, notamment à la Bibliothèque du Congrès et à la Bibliothèque nationale du Canada. Né à Ottawa en 1960, il vit aujourd’hui dans les environs de Toronto.

Deni Y. Béchard

Deni Y. Béchard est né en Colombie-Britannique d’une mère américaine et d’un père québécois. Il a grandi au Canada et aux États-Unis et a voyagé dans plus de cinquante pays. Il a récemment publié le récit autobiographique Cures for Hunger (traduit en français par Dominique Fortier sous le titre Remèdes pour la faim) qui décrit ce que fut son enfance en tant que fils d’un braqueur de banques. Cet ouvrage a été un Indie Next Pick et a été retenu par l’éditeur du site Amazon Canada comme l’une des meilleures biographies parues en 2012. Son premier roman, Vandal love ou Perdus en Amérique, a reçu le prix du Commonwealth du premier roman en 2007, en plus d’être finaliste au Prix du Grand public du Salon du livre de Montréal en 2008 et sélectionné pour le Combat des livres de Radio-Canada en 2009. Écrivain en résidence au sein de plusieurs institutions (MacDowell, Jentel, Ledig House, Anderson Center, Vermont Studio Center et Edward Albee Foundation), il a aussi été journaliste indépendant. Ses reportages sur le terrain en Irak et en Afghanistan sont parus dans le LA Times, leNational Post, Le Devoir, Maisonneuve, la Harvard Review, et le Harvard Divinity Bulletin. Deni Y. Béchard met présentement la dernière main à Empty Hands, Open Arms, un ouvrage à propos de la conservation de la nature en République démocratique du Congo.

Paul Almond

Paul Almond a débuté sa carrière en tant que cinéaste. Il a produit et réalisé plus de 120 émissions de télévision pour la CBC, la BBC, ABC, Granada TV en Angleterre et plusieurs autres chaînes aux États-Unis. C’est lors de son passage à Granada TV qu’il a créé le documentaire télévisuel encensé par les critiques 7UP. Il a remporté plusieurs prix, dont 12 Génies, incluant le Génie de la meilleure réalisation d’un long métrage et celui du meilleur réalisateur télévisuel. Il a été mis en nomination pour le Golden Globe du meilleur film étranger et par ses pairs pour le prix DGA du meilleur réalisateur. Il a écrit et adapté une douzaine de pièces de théâtre pour la télévision, ainsi que cinq scénarios pour le cinéma. Ses films on été produits par Paramount, Universal et MGM. Isabel, Act of Heart et Journey, avec Geneviève Bujold, comptent parmi les œuvres phare du cinéma canadien. Une tournée rétrospective de ses films a eu lieu en 2000 et 2001 au Canada. Il a récemment été fait officier de l’Ordre du Canada, en plus de recevoir un Trophée pour l’accomplissement de vie de la Guilde canadienne des réalisateurs. En 1990, il a décidé de se consacrer à l’écriture à temps plein. Quatre romans sont déjà disponibles dans la série The Alford Sagaqui décrit les aventures romantiques d’une famille au Québec entre les années 1800 et 2000. Paul Almond partage son temps entre Shigawake au Québec et Malibu en Californie.

Emma Donoghue

Née à Dublin en 1969, Emma Donoghue vit à London en Ontario. Son œuvre, campée dans des contextes tantôt historiques, tantôt contemporains, comprend les titresAstray, The Sealed Letter, Slammerkin, Touchy Subjects etRoom. En nomination pour le Man Booker Prize en 2010 et le Orange Prize en 2011, elle a remporté le Commowealth Prize (pour les région du Canada et des Caraïbes) ainsi que le Rogers Writers’ Trust Prize.