Kirk Hall

Informations historiques :

L’édifice portant aujourd’hui le nom Kirk Hall est érigé en 1829 selon les plans de l’architecte George Browne. Il s’agit d’un édifice modeste en pierre coiffé d’un toit à croupes avec plusieurs lucarnes de façade.

L’édifice abrite d’abord l’École Saint-Andrew. La construction de cette école fait suite à une pétition des membres du conseil presbytéral de l’Église Saint-Andrew, qui se plaignent auprès du gouvernement du rôle disproportionné que jouent les anglicans dans le système d’éducation protestant. Le gouvernement répond favorablement à leur demande en octroyant des fonds. Cela dit, l’école est privée et elle est gérée par six personnes élus par la communauté presbytérienne de Saint-Andrew.

À partir de 1874, l’école devient publique. L’édifice est loué au Bureau des commissaires des écoles protestantes de Québec jusqu’à 1883. Il abrite d’abord une école primaire publique pour filles, qui deviendra peu après la Girls’ High School.  105 filles y sont inscrites en 1877 et les locaux ne sont pas suffisants pour répondre à la demande. Un nouvel édifice pour la Girls’ High School est donc construit sur la colline parlementaire. L’édifice du Vieux-Québec est converti en école pour garçons jusqu’à 1883.

L’édifice prend ensuite une vocation résidentielle. Il est transformé en petit presbytère (Minor Manse) pour le nouveau pasteur de Saint-Andrew Andrew Tannahill Love, qui déménagera dans le presbytère principal (Manse) lors du décès de l’ancien pasteur John Cook en 1892. Il devient ensuite un logement locatif jusqu’à 1907.

En 1907, l’édifice est transformé en salle paroissiale (Kirk Hall) de l’église Saint-Andrew. En 2003, une mezzanine est ajoutée dans l’édifice, qui servira de logement au concierge.  En 2005 et 2006, Le Kirk Hall accueille temporairement la bibliothèque et les activités de la Société littéraire et historique de Québec lors de la restauration de l’Édifice du Morrin College.

– Patrick Donovan, juin 2015

Images

Notices bibliographiques :

  • An Act to Encourage Elementary Education, Statutes of Lower Canada, 9 Geo. IV, c.46.
  • Annual Reports of the Various Organizations of St. Andrew’s Church Quebec for the year ending March 1st, 1908. Quebec  : St. Andrew’s Church, 1909.
  • AUDET, Louis-Philippe. Le système scolaire de la Province de Québec. Tome IV. Québec  : Presses universitaires Laval, 1951. p.87.
  • DONOVAN, Patrick. «Girls’ High School (École secondaire pour filles)». À la Carte : Les communautés de langue anglaise à Québec (beta). http://alacarte.morrin.org/longStory.php?id=50.1&lang=FR
  • DONOVAN, Patrick. « Saint Andrew’s School (École Saint Andrew’s), Saint Ann Street School (École de la rue Sainte-Anne)». À la Carte : Les communautés de langue anglaise à Québec (beta). http://alacarte.morrin.org/longStory.php?id=22&lang=FR
  • Groupe de recherches en histoire du Québec Inc. Étude d’ensemble : sous-secteur Hôtel-de-Ville. Synthèse. Québec, Ville de Québec, 1998. 262 p.
  • NOPPEN, Luc et Lucie MORISSET. « Église St. Andrew ». Les Églises de Québec. http://eglisesdequebec.org/ToutesLesEglises/swStAndrew/StAndrew.html
  • Report of the Superintendent of Education of the Province of Quebec, 1874-1885.