MORRIN, Joseph (1794-1861)

Biographie:
Joseph Morrin
est né dans le comté de Dumfries, en Écosse, le 19 octobre 1794.

La famille Morrin s’installe à Québec en 1798. Joseph Morrin fait ses études primaires et secondaires à l’école du Dr. Daniel Wilkie. Il fait l’apprentissage de la médecine auprès du chirurgien et pharmacien James Cockburn. Il complète sa formation au London Hospital en Angleterre et au Royal College of Surgeons à Édimbourg, mais n’obtient pas de diplôme de ces institutions. On lui accorde une licence pour pratiquer la médecine à Québec en 1815.

Il ouvre son bureau à Québec vers 1818 et fonde un hôpital pour les marins. En 1826, il se joint au personnel médical de l’Hôtel-Dieu de Québec et participe à la fondation de la Société médicale de Québec. Alors qu’il est commissaire du Bureau de santé de Québec, Morrin participe activement à la lutte contre les épidémies de choléra de 1832 et de 1834.

En 1836, Morrin devient juge de paix de la ville de Québec. Conseiller municipal de 1840 à 1842 et de 1850 à 1854, il est maire de Québec pour deux mandats d’un an en 1855-56 et 1857-58. Il est d’ailleurs le premier maire de la cité élu directement par la population. Au cours de son mandat, la corporation municipale de Québec réorganise plusieurs de ses services administratifs, dont le service de police, et améliore l’éclairage des rues. Le maire Morrin tente en vain de faire reconnaître Québec comme capitale du Canada.

Pendant sa carrière, Morrin a aussi contribué à la fondation de l’hôpital de la marine (1834), de l’asile de Beauport (1845), du Collège des médecins et chirurgiens du Bas-Canada (1847) et de l’école de médecine de Québec (1848), qui est intégrée à la Faculté de médecine de l’Université Laval en 1852. Il a également donné son temps à la Saint Andrew’s Society de Québec, qui venait en aide aux ressortissants écossais et en a assumé la présidence en 1856.

Il est décédé à Québec, le 24 août 1861. Il est inhumé au cimetière Mount Hermon à Québec. Il a légué une somme importante pour la fondation du Morrin College.

Il avait épousé à Québec, en 1817, Catherine Evans; puis à Québec, en 1852, Maria Orkney.

– Patrick Donovan, juin 2015

Images

Collection Literary and Historical Society of Quebec Collection de l’Hôtel-Dieu de Québec Archives de la ville de Montréal

Bibliographie: