BROUN, Christian (1786-1839)

Biographie
Née le 28 février 1786 près de Lochmaben en Écosse, Christian Broun (Christian Ramsay, comtesse de Dalhousie) est la fille de Charles Broun, avocat, et de Christian McDowall.

En tant qu’épouse d’administrateur colonial, Broun doit d’accompagner son mari dans de nombreuses fonctions officielles. Ce dernier, le comte de Dalhousie, siège comme lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse entre 1816 et 1820, gouverneur en chef de l’Amérique du nord britannique entre 1820 et 1828 et commandant en chef de l’armée de l’Inde entre 1828 et 1832.

Les épouses de gouverneurs s’occupaient généralement des jardins attenants à la résidence gouvernementale, mais Broun alla bien au-delà de ces devoirs en cette matière. Elle collectionne des spécimens de plantes partout ou elle accompagne son mari et tente de les classifier. Ceux-ci sont envoyés au château Dalhousie en Écosse afin d’agrémenter les jardins, mais Broun en fait également parvenir à des chercheurs et sociétés savantes. À Québec, elle présente sa collection de 382 plantes canadiennes à la Société littéraire et historique de Québec en 1827. Elle fait parvenir de nombreuses plantes collectionnées en Inde à Robert Graham, botaniste à l’université d’Édimbourg, et ce dernier donnera l’appellation scientifique Dalhousiea à une plante jusque là inconnue dans la famille des légumineuses. Elle correspond également avec William Jackson Hooker, détenteur de la Chaire royale de botanique à l’université de Glasgow, et lui présente une collection de spécimens amassés en Inde, en Birmanie et en Malaisie. Hooker s’en servira afin de compiler son ouvrage encyclopédique Flora Indica. Broun fait également don de 1200 spécimens exotiques à la société botanique d’Édimbourg, qui la reconnaitra comme membre honoraire en 1837.

Le rôle de marraine (« patron ») de la littérature et des arts revient également à l’épouse du gouverneur.  En 1824, Julia Catherine Beckwith lui dédie son roman St Ursula’s Convent, première œuvre de fiction rédigée par une Canadienne de naissance.

Broun est également reconnue pour ses caricatures espiègles de l’élite civile et militaire de l’époque.

Elle est décédée à Édimbourg le 22 janvier 1839.

Elle avait épousé en 1805, George Ramsay, neuvième comte de Dalhousie, officier et gouverneur colonial, fils de George Ramsay, huitième comte de Dalhousie, et d’Elizabeth Glene. Elle est la mère de James Andrew Broun Ramsay, premier marquis de Dalhousie, gouverneur-général de l’Inde.

– Patrick Donovan, juin 2015

Images
Christian Broun

Documents bibliographiques

  • BAILEY, Alfred G. « Beckwith, Julia Catherine » dans le Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9. Université Laval/University of Toronto, 2003– . Consulté le 29 janv. 2015, http://www.biographi.ca/fr/bio/beckwith_julia_catherine_9F.html
  • BLAIR, Louisa, Patrick DONOVAN et Donald FYSON. From Iron Bars to Bookshelves. Québec : Septentrion, 2015 (publication à venir).
  • BROWNE, Janet. « Ramsay, Christian, countess of Dalhousie (1786-1839) », Oxford Dictionary of National Biography. Oxford : Oxford University Press, 2004. Édition en ligne, mai 2010. Consulté le 29 janvier 2015. http://www.oxforddnb.com.acces.bibl.ulaval.ca/view/article/57840
  • BURROUGHS, Peter. « RAMSAY, GEORGE, 9e comte de DALHOUSIE » dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 7. Université Laval/University of Toronto, 2003– . Consulté le 29 janvier 2015. http://www.biographi.ca/fr/bio/ramsay_george_7F.html
  • « Ramsay, George », Repertoire du patrimoine culturel du Québec. http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=20775&type=pge#.VMpY2mjF_mc
  • ELWOOD, Marie. « The Discovery and Repatriation of the Lord Dalhousie Collection », Archivaria (Ottawa), no 24 (été 1987) : 108–116.
  • HORWOOD, Catherine. Gardening Women : Their Stories 1600 to the Present. Hachette Digital, 2010. Consulté le 29 janvier 2015. https://books.jbhifi.com.au/media/previews/8335/4811/9780748118335/9780748118335.htm