Élites et Orphelins explore les expériences de jeu différentes des enfants de l’élite et des enfants pauvres de la communauté anglophone de Québec au tournant du XXe siècle. Cette exposition virtuelle complète l’exposition permanente présentée dans la section des enfants de la bibliothèque au Morrin Centre.

La plupart des jouets de l’exposition ont été légués par Mary Hilda Freeland Stephens (1911–1999) et ont à une époque appartenu aux enfants de l’élite protestante de la Haute-Ville de Québec. Ils comprennent des services à thé miniatures, des ensembles de toilette, des ensembles de cuisine, des meubles, des poupées et des véhicules hippomobiles. Le legs de Stephens évoque la vie de l’élite protestante d’il y a plus d’un siècle.

Il est important de rappeler, cependant, que la plupart des enfants anglophones de la ville ne faisaient pas partie de cette élite. C’est pourquoi cette exposition rappelle aussi la vie des orphelins et des enfants pauvres, dont beaucoup travaillaient dans les usines ou comme domestiques à l’époque victorienne.

 

1. Mary Hilda Freeland Stephens

2. Poupées et jouets genrés

3. Jouer à tenir maison

4. L’heure du thé

5. Véhicules hippomobiles

6. Classes sociales, jeu et travail

Exhibit in English

 

 

Rendu possible grâce au soutien de