Elizabeth Perreault

418 694-9147 poste 223

Le laboratoire de M. Hyde : Le Morrin Centre offre le premier parcours de peur immersif à Québec

Québec – le 8 octobre 2013 – Hérôle est fier de s’associer au Morrin Centre pour la présentation d’un parcours de peur de 60 minutes à l’occasion de l’Halloween. Pendant trois semaines, l’ancienne prison de Québec se transformera en laboratoire du Dr Jekyll où les participants devront survivre aux épreuves du sanguinaire M. Hyde. « Depuis des semaines, des rumeurs circulaient au sujet de l’état de santé du Dr Jekyll. Lors de l’annonce de son décès, vous avez été surpris d’apprendre que le célèbre médecin vous avait nommé à titre d’héritier. Pendant que vous attendez l’arrivée du notaire dans le hall du manoir Jekyll, vous êtes pris d’un sombre pressentiment : et si ce qu’on raconte au sujet des expériences du docteur est vrai ? Qui est l’homme mystérieux qui rôde aux alentours du manoir depuis des semaines ? Qui, ou quoi, lance les cris qu’on entend régulièrement s’échapper des salles du laboratoire du Dr Jekyll ? »  Hérôle propose un parcours de peur à Québec  Depuis 2011, Hérôle produit un parcours de peur à la Vieille prison de Trois-Rivières dont la majorité des présentations s’affichent à guichet fermé. Le parcours au Morrin Centre sera présenté uniquement en français les jeudis aux samedis, du 25 octobre au 9 novembre inclusivement de 18 h 30 à 23 h 30 avec des départs aux 15 minutes. Nous conseillons fortement aux intéressés de réserver leur place par carte de crédit en téléphonant au 418 694-9147 ou en visitant le www.morrin.org. L’activité est réservée aux 16 ans et plus et coûte 20 $ pour 60 minutes d’émotions intenses. Saurez-vous survivre aux machinations de M. Hyde ?

André Bergeron sera au Morrin Centre dans le cadre du Mois de l’archéo

Québec, le 5 août 2013 – Si l’essentiel du travail du restaurateur se concentre à l’atelier, il est parfois appelé à se déplacer sur le terrain pour seconder les équipes archéologiques. Grâce à la conservation archéologique, les restaurateurs contribuent parfois de façon inédite à la préservation et à la documentation du patrimoine archéologique du Québec. Le 21 août prochain, dans le cadre du Mois de l’archéo, André Bergeron présentera Conservation et archéologie, deux disciplines en interaction dans l’édifice historique du Morrin Centre. À l’aide de quelques exemples, cette conférence présentera les grands enjeux de cette profession méconnue. Depuis l’obtention de sa maîtrise en conservation de l’art de l’Université Queen’s, M. Bergeron travaille comme restaurateur à l’atelier d’archéologie et d’ethnologie du Centre de conservation du Québec. Il a eu l’occasion de travailler sur plusieurs projets de nature maritime, incluant le sauvetage et le traitement des embarcations découvertes sur le site de construction du Musée de la civilisation à Québec en 1984 et sur le traitement des objets découverts sur l’épave du Elizabeth and Mary. Il a effectué du travail de terrain sur plusieurs sites partout au Québec. Cette expérience lui a d’ailleurs servi lors de l’écriture du livre L’archéologue et la conservation dont il est le co-auteur. Il participe également à des formations universitaires en muséologie et en archéologie, en plus de présenter des conférences expliquant la nature du travail du restaurateur et l’importance de la conservation en tant que discipline patrimoniale au grand public. Ne manquez pas cette conférence qui aura lieu le mercredi 21 août en français à 19 h (une présentation en anglais aura également lieu à 18 h). Les billets sont disponibles à seulement 3 $ pour les membres du Morrin Centre et à 5 $ pour les non-membres. Réservez vos billets dès aujourd’hui en communiquant avec le Centre au 418 694-9147. Le Mois de l’archéo est soutenu par un réseau d’organisations, d’institutions et d’individus liés à l’archéologie qui ont unis leurs forces avec l’objectif d’augmenter la connaissance de la population au sujet du patrimoine archéologique québécois et de son importance. En 2013, cette célébration annuelle de l’archéologie présentera plus de 100 activités animées par 40 archéologues et spécialistes sur 54 sites.

Lancement de livre au Morrin Centre , Kathleen Saint-Onge a utilisé sa deuxième langue comme plan de secours psychique

Québec, le 31 juillet 2013 – Le jeudi 15 août, le Morrin Centre présentera un lancement de livre qui s’inscrit dans les activités off de son festival d’écrivains ImagiNation. L’auteure Kathleen Saint-Onge présentera Bilingual Being, son récit autobiographique qui captivera certainement tous ceux et celles qui s’intéressent au langage, ainsi qu’à la culture et à l’histoire du Québec. Son livre s’adresse aussi à ceux et à celles qui parcourent la vie avec d’étranges souvenirs qui les hantent. Une victime d’abus pendant son enfance, Saint-Onge raconte dans son livre l’influence qu’a eu sa langue maternelle dans la formation de son identité et comment sa langue seconde lui a servi de sanctuaire psychologique. Originellement de Québec, Kathleen Saint-Onge a grandi dans un milieu francophone et a été scolarisé en anglais. Le 15 août, elle expliquera comment cette dualité a joué un rôle important dans son histoire, pourquoi l’anglais était la langue dans laquelle elle s’est réfugiée et quels ont été les gains et les pertes sur le plan émotionnel d’une vie vécue dans les deux langues. Candidate au doctorat en éducation à York University, Saint-Onge est aussi une professeure de langue dans la région de Toronto. Elle est honorée de revenir dans sa ville natale pour partager cette histoire douloureuse, mais pleine d’espoir. Ne manquez pas cette rencontre intime avec elle le 15 août prochain à 19 h 30 au Morrin Centre.

Lancement du Mois de l’archéologie 2013

Lancement de la programmation du Mois de l’archéologie 2013. Le mardi 9 juillet, au Centre Morrin, à Québec. Présenté par Archéo-Québec – le Réseau de la diffusion en archéologie. Pour plus d’infos/For more info: Portail de l’archéologie québécoise: http://www.archeoquebec.com/ Site Internet du Mois de l’archéologie:http://www.moisdelarcheo.com/ Rejoignez-nous sur/Join us on: Facebook: https://www.facebook.com/moisdelarche… Twitter: https://twitter.com/archeoquebec C’est le Mois de l’archéologie! Du 1er au 31 août, dans 13 régions du Québec! 54 lieux archéologiques vous proposent 104 activités – des visites, des entretiens, des fouilles archéologiques, des excursions en plein-air, des ateliers, des expositions, des activités ludiques, et beaucoup plus – le tout en compagnie de 40 archéologues et spécialistes! Près de la moitié de ces activités sont offertes gratuitement pour tous!

Le Morrin Centre présente « Everest : Un périple au sommet du monde »

Québec, le 1er mai 2013 – Le mardi 14 mai, le Morrin Centre vous invite à escalader le plus haut sommet du monde avec le Docteur Rob Casserley. Médecin de famille et urgentologue sur l’Île du Prince Édouard, Casserley a atteint le sommet du Mont Everest à 8 reprises. Lors de ces expéditions, il a pris des photographies inspirantes là où d’autres ont laissé leur vie. Il nous présentera ces clichés, en même temps qu’un aperçu de la préparation requise pour gravir cette montagne et atteindre son sommet à 8 848 mètres d’altitude. De plus, il parlera des enjeux liés à l’escalade commerciale. Rob Casserley détient le record du premier occidental à avoir atteint le sommet de l’Everest deux fois en une semaine, à deux reprises, soit une première fois en 2007 et une deuxième fois en 2010. Guide de trekking et d’alpinisme qui fait régulièrement le voyage entre Québec et l’Île du Prince Édouard, il a un intérêt marqué pour la médicine d’altitude et il est mis en vedette dans la série documentaire Everest ER à la BBC. En plus de ses réalisations en tant qu’alpiniste, il a traversé l’océan Atlantique dans un bateau à rames de 23 pieds de long en 2010. Ne manquez pas cette occasion de rencontrer Rob Casserley, d’entendre son histoire et de visionner ses photographies à couper le souffle le mardi 14 mai à 19 h, au Morrin Centre. L’entrée pour cette présentation en anglais est gratuite. Pour réserver, communiquez avec nous au 418 694-9147 ou à l’adresse info@morrin.org.

Méga-vente de livres en anglais au Morrin Centre

Cherchez-vous un roman pour l’été, un livre pour les journées pluvieuses ou un classique indémodable ? Les samedi et dimanche 27 et 28 avril prochains, de 12 h à 16 h, le Morrin Centre vous invite à une méga-vente de livres d’occasion de langue anglaise (provenant de dons de livres brochés et de doublons de la collection de la bibliothèque). Les visiteurs pourront choisir des livres parmi une vaste sélection de titres dont le prix varie entre 0,50 $ et 2 $. Ils pourront également remplir un sac Morrin jusqu’au rebord pour seulement 10 $ ! Veuillez noter que les membres du Morrin Centre pourront bénéficier d’une prévente le vendredi 26 avril de 17 h à 19 h. Notez également que le personnel du centre a pris soin de faire le tri parmi les livres mis en vente afin qu’aucun livre rare ne quitte sa bibliothèque. (Source : Morrin Centre) Date : Samedi 27 avril 2013 Heure : 12h00 Coût : Gratuit Lieu : Morrin Centre 44, chaussée des Écossais G1R 4H3 Ville : Québec Arrondissement : La Cité Téléphone : (418) 694-9147 Liens : www.morrin.org/pages/home.php Mots-clés : livresvente Source : Quoi Faire à Québec http://www.quoifaireaquebec.com/events/view/197380/Mega-vente-de-livres-en-anglais-au-Morrin-Centre

Méga-vente de livres en anglais au Morrin Centre

Québec, le 15 avril 2013 – Cherchez-vous un roman pour l’été, un livre pour les journées pluvieuses ou un classique indémodable ? Les samedi et dimanche 27 et 28 avril prochains, de 12 h à 16 h, le Morrin Centre vous invite à une méga-vente de livres d’occasion de langue anglaise (provenant de dons de livres brochés et de doublons de la collection de la bibliothèque). Les visiteurs pourront choisir des livres parmi une vaste sélection de titres dont le prix varie entre 0,50 $ et 2 $. Ils pourront également remplir un sac Morrin jusqu’au rebord pour seulement 10 $ ! Veuillez noter que les membres du Morrin Centre pourront bénéficier d’une prévente le vendredi 26 avril de 17 h à 19 h. Notez également que le personnel du centre a pris soin de faire le tri parmi les livres mis en vente afin qu’aucun livre rare ne quitte sa bibliothèque. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.morrin.org.

Douglas Gibson

Douglas Gibson est né en Écosse et s’est installé au Canada en 1967. Pendant plus de 40 ans, il a été un éditeur éminent à Toronto, notamment à la tête de McClelland & Stewart où il a dirigé sa propre collection. Il a publié les ouvrages d’un grand nombre de romanciers reconnus à travers le monde, tels que Hugh MacLennan, Alice Munro, Robertson Davies, Mavis Gallant et Alistair MacLeod. Il a également contribué à l’écriture des mémoires de trois premiers ministres — Pierre Elliott Trudeau, Brian Mulroney et Paul Martin —, et il a collaboré de près avec l’artiste James Houston et le fondateur de Greenpeace, Robert Hunter. Après avoir publié les ouvrages des autres pendant plus de 40 ans, Douglas Gibson a finalement décidé de tenir la plume dans un premier livre qu’il a fait paraître en 2011.Stories About Storytellers, qui comprend une introduction d’Alice Munro, a depuis été transformé en spectacle pour la scène. Celui-ci a été présenté plus de 45 fois dans huit provinces.

Guy Vanderhaeghe

  Guy Vanderhaeghe vit à Saskatoon en Saskatchewan. Son recueil de nouvelles, Man Descending, a remporté le Prix du Gouverneur général pour la fiction et le Faber Prize en Grande-Bretagne. Le roman The Englishman’s Boy a été en nomination pour le Dublin IMPAC Prize et le Giller Prize et il a remporté le Prix du Gouverneur général pour la fiction, ainsi que plusieurs Saskatchewan Book Awards. Sa pièce de théâtre, I Had a Job I Liked. Once. remporta le Canadian Authors’ Association Award for Drama. Son roman Homesick a été un des gagnants du City of Toronto Book Prize. Et The Last Crossing a remporté la compétition Canada Reads à la CBC, le Canadian Booksellers Ex Libris Prize et trois Saskatchewan Books Awards. Guy Vanderhaeghe est également un lauréat du Timothy Findley Prize et du Harbourfront Literary Prize. Tous les deux lui ont été décernés pour l’ensemble de ses écrits. Son dernier roman, A Good Man, est paru en 2012 et a été en nomination pour le Giller Prize et pour le David J. Langum Prize in American Historical Fiction.